Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 jeunes-orthodoxes-isere

jeunes-orthodoxes-isere

Nous proposons de vous informer sur l’actualité orthodoxe en Isère et dans le monde entier, d'expliquer la doctrine orthodoxe et la différence entre notre foi orthodoxe et celle des autres.


La vassilopita

Publié par jeunes-orthodoxes-isere/France sur 10 Janvier 2011, 21:35pm

Catégories : #Divers

vassilopita.jpgDans les campagnes, la « Vassilopita » se préparait à l’aube de la fête de Saint Basile c’est-à-dire le 1er janvier, le jour de l’An. En Grèce en effet c’est le Saint Basile et non le Père-Noël qui apporte les  étrennes aux enfants et qui donne son nom à la galette, la Vassilopita.  La Vassilopita  est un gâteau traditionnel du jour de l’an en Grèce, où on y introduit une pièce de monnaie et celui qui aura cette pièce dans sa portion de gâteau aura de la chance toute l’année.

 

Outre son caractère de bon augure, la pièce de monnaie a également un sens magique et religieux comme l’or, l’argent et en général les couleurs brillantes qui conjurent de surcroît le mauvais sort. Dans la maison on la garde près des icônes. Elle transmet sa qualité magique de fertilité et de bien-être au gâteau tout entier dont on lance des morceaux dans les champs et les vergers, tandis que les jeunes filles en placent sous leur oreiller pour voir en rêve leur futur fiancé.

L’explication issue des synaxaires, récits de la vie des saints, nous vient d’Asie Mineure.

BasileiosL'Empereur romain Julien (361 -363 ap-j.c) avait alors son trône à Constantinople et les Perses se faisaient pressants aux frontières de l’Anatolie. L'empereur pour répondre à cette menace avait besoin de lever des fonds pour les besoins de I ‘armée. Il ordonna donc que le peuple paie un impôt supplémentaire. A son tour Basile le Grand' Evêque de Césarée en Cappadoce, demande à ses ouailles de participer à l'effort de guerre et, pour ce faire, de donner les bijoux en leur possession.

Cependant avant que ce trésor ne soit transmis aux services de l'état, l'empereur Julien fut tué au combat. Basile le Grand souhaita, à ce moment-là, retourner les bijoux à leurs propriétaires. Ne sachant pas comment rendre son dû à chacun, il demanda que soient faites des “pittes” et y introduisit les bijoux. Il demanda alors que chacun choisisse en précisant que ce qu'il trouverait deviendrait sien en compensation de son don initial. Par miracle, tous retrouvèrent ce qu'ils avaient donné.

C'est ainsi que la tradition a gardé la Vasilopitta en souvenir de Basile le Grand, et c'est ainsi que le jour de l'An on coupe la galette dans laquelle on a glissé un “Flouri” qui rappelle les bijoux des habitants de Césarée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents