Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 jeunes-orthodoxes-isere

jeunes-orthodoxes-isere

Nous proposons de vous informer sur l’actualité orthodoxe en Isère et dans le monde entier, d'expliquer la doctrine orthodoxe et la différence entre notre foi orthodoxe et celle des autres.


Textes du 3eme dimanche de careme

Publié par jeunes-orthodoxes sur 2 Avril 2011, 20:00pm

Catégories : #Textes bibliques

Lecture de l'épître du saint apôtre Paul aux Hébreux
 (Hb VI,13-20)

 

Frères, lorsque Dieu fit promesse à Abraham, il ne pouvait jurer par un plus grand que lui ; il jura donc par lui-même en disant : « Certes, je te comblerai de bénédictions et je te multiplierai grandement. » Et c'est ainsi qu'Abraham, ayant persévéré, obtint ce qui lui était promis. Les hommes, en effet, jurent par un plus grand ; et, entre eux, la garantie du serment met un terme à toute contestation.
C’est en ce sens que Dieu, voulant bien davantage montrer aux héritiers de la promesse l'immuable fermeté de son dessein, fit intervenir le serment, afin que par un engagement doublement infaillible, puisqu'il est impossible à Dieu de mentir, nous soyons puissamment encouragés, comme y trouvant refuge, à saisir fortement l'espérance qui nous est proposée. Et nous la tenons comme l'ancre de notre âme, cette espérance sûre et solide, qui au-delà du voile a pénétré, là où pour nous, en précurseur, est entré Jésus, devenu « selon l'ordre de Melchisédech grand prêtre à jamais ».

 
 

 

Lecture de l'Évangile selon Saint Marc
(Mc IX,17-31)

 

En ce temps-là, quelqu’un de la foule dit à Jésus : « Maître, je t'ai amené mon fils ; qui est possédé d'un esprit muet. En quelque lieu qu'il le saisisse, il le jette par terre ; l'enfant écume, grince des dents, et devient tout raide. J'ai prié tes disciples de chasser l'esprit, et ils n'ont pas pu ». « Race incrédule », leur dit Jésus, « jusques à quand serai-je avec vous ? Jusques à quand vous supporterai-je ? Amenez-le-moi ». On le lui amena. Et dès que l'enfant vit Jésus, l'esprit l'agita avec violence ; il tomba par terre, et se roula en écumant. Jésus demanda au père : « Depuis combien de temps cela lui arrive-t-il ? » « Depuis son enfance », répondit-il, « et souvent l'esprit l'a jeté dans le feu et dans l'eau pour le faire périr. Mais, si tu peux quelque chose, aide-nous, aie pitié de nous. » Jésus lui dit : « Si tu peux !… Tout est possible à celui qui croit. » Aussitôt le père de l'enfant s'écria : « Je crois ! Seigneur, aide-moi dans mon incrédulité ! »
Jésus, voyant accourir la foule, menaça l'esprit impur, lui disant : « Esprit muet et sourd, je te l'ordonne, sors de cet enfant, et n'y rentre plus ». Et il sortit, en poussant des cris, et en l'agitant avec une grande violence. L'enfant devint comme mort, de sorte que plusieurs disaient qu'il était mort. Mais Jésus, l'ayant pris par la main, le fit lever. Et il se tint debout.
Quand Jésus fut entré dans la maison, ses disciples lui demandèrent en particulier : « Pourquoi n'avons-nous pu chasser cet esprit ? » Il leur dit : « Cette espèce-là ne peut sortir que par la prière [et par le jeûne] ».
Ils partirent de là, et traversèrent la Galilée. Jésus ne voulait pas qu'on le sût. Cependant, il enseignait ses disciples, et il leur dit : « Le Fils de l'homme sera livré entre les mains des hommes ; ils le feront mourir, et, trois jours après qu'il aura été mis à mort, il ressuscitera ».


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents