Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 jeunes-orthodoxes-isere

jeunes-orthodoxes-isere

Nous proposons de vous informer sur l’actualité orthodoxe en Isère et dans le monde entier, d'expliquer la doctrine orthodoxe et la différence entre notre foi orthodoxe et celle des autres.


Le 2 fevrier nous célebrons la Sainte Rencontre de notre Seigneur J-C

Publié par jeunes-orthodoxes-isere/France sur 2 Février 2011, 09:19am

Catégories : #La vie de saints

Lorsque les quarante jours prescrits par la Loi de Moïse pour la purification de la mère d'un nouveau-né furent accomplis (voir Lévitique 12:2-4), la Toute-Sainte Mère de Dieu et Saint Joseph amenèrent l'Enfant Jésus à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, car tout garçon premier-né, appartenant de droit au Seigneur (Exode 13:15), devait Lui être consacré au Temple et être, en quelque sorte, échangé contre l'offrande en sacrifice d'un agneau d'un an ou, pour les familles pauvres, d'un couple de tourterelles et de deux colombes. Source de toutes les richesses et de toutes les grâces, Il se fait le plus humble et le plus pauvre d'entre nous. Il se soumet à la Loi qu'Il nous a donnée et que, nous hommes, n'avions cessé de transgresser, nous montrant ainsi que l'obéissance est la voie de la réconciliation avec Dieu. Lui, le Dieu inaccessible et incompréhensible accepte d'être échangé contre l'offrande des pauvres : les colombes et les tourterelles, symboles de la pureté, de la paix et de l'innocence que le Sauveur Ami des hommes est venu nous apporter. Parvenus dans le Temple, ils furent accueillis, dit-on, par le grand Prêtre Zacharie, le père de Saint Jean le Précurseur, qui plaça de manière inattendue la Mère de Dieu dans l'emplacement réservé aux vierges. A ce moment-là arriva dans le Temple un homme du nom de Syméon. Juste et pieux observateur de tous les commandements de Dieu, il avait attendu depuis de longues années la réalisation de la Prophétie que l'Esprit Saint lui avait inspirée : c'està-dire qu'il ne mourrait pas avant d'avoir vu et touché le Christ Seigneur. Ce vieillard, qui figurait toute l'attente d'Israël, tendit alors ses bras pour recevoir le Sauveur comme sur un trône de Chérubins, il bénit Dieu et dit :

« Maintenant, ô Maître Souverain, Tu peux laisser Ton serviteur s'en aller en paix selon Ta parole, car mes yeux ont vu Ton Salut » (Luc 2:9).

L'Alliance d'Israël, devenue caduque à l'apparition du Christ, et la Loi obscure demandaient par lui à se retirer devant la lumière de la Grâce. Ce vieillard, annonçait ainsi solennellement l'abolissement des figures et prononçait l'ultime Prophétie concernant le Sauveur, en prédisant à Sa Mère que Sa Passion et Sa vivifiante Résurrection seront un signe de contradiction, et qu'elles amèneront la chute des impies et le relèvement de ceux qui croiront en Lui.

Source: Synaxaire (vie de saints)



Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents