Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 jeunes-orthodoxes-isere

jeunes-orthodoxes-isere

Nous proposons de vous informer sur l’actualité orthodoxe en Isère et dans le monde entier, d'expliquer la doctrine orthodoxe et la différence entre notre foi orthodoxe et celle des autres.


7 fevrier, Saint Parthenios

Publié par jeunes-orthodoxes sur 7 Février 2011, 09:30am

Catégories : #La vie de saints

 

Saint Parthénios vécut sous le règne de Saint Constantin le Grand. fut ordonner Prêtre, avec mission de parcourir le diocèse pour y visiter les Chrétiens. La Grâce de Dieu fructifia alors abondamment en lui par quantité de miracles et de guérisons. Rencontrant un jour sur sa route un homme qui avait eu l'œil arraché par un coup de corne d'un taureau, il le remit en place et le guérit. Une autre fois, d'un seul signe de croix, il guérit une femme atteinte d'un cancer incurable. Une autre fois encore, un chien enragé se précipita sur lui, et d'un simple souffle le Saint l'abattit raide mort.

Parthénios se rendit un jour à Héraclée, la métropole de Thrace, où il trouva l'Evêque Hypatien gravement malade. Dieu lui révéla que l'avarice était la véritable cause de ce mal. «Lève-toi, dit-il au patient, car ce n'est pas d'une maladie corporelle dont tu souffres, mais c'est une maladie de l'âme qui t'afflige. Restitue aux pauvres les biens que tu as détournés et tu recouvreras la santé. » Hypatien, réalisant sa faute, offrit tous ses biens à Parthénios pour qu'il en fasse la distribution aux indigents. « Non, reprit l'homme de Dieu, mais c'est à toi, puisque Dieu t'en donne la force, de rendre aux pauvres ce qui leur revient. » Le Métropolite se fit alors transporter dans l'église de Sainte-Glycérie, patronne de la cité, et il y distribua tous ses biens aux nécessiteux qu'on avait rassemblés. Trois jours plus tard, il recouvrait la santé.

Pendant son séjour à Héraclée, Saint Parthénios guérit d'autres malades. bénit champs et cultures en prédisant exactement combien ils devaient produire et, au moment de saluer le Métropolite, il lui prédit sa mort prochaine et désigna celui qui devait être son successeur. Puis il retourna dans sa cité de Lampsaque, où il remit peu de temps après son âme à Dieu, laissant en héritage à son peuple le parfum de ses miracles et l'exemple de sa sainte conduite. Dès qu'ils apprirent la nouvelle tous les Evêques de la région vinrent en hâte à ses funérailles pour lui rendre honneur et élever vers Dieu de ferventes actions de grâces
.

 

Source: Synaxaire (vie de saints)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents